Skip to content
Translations
Translations
Marc-Antoine Camirand wins his third race of the 2022 season at Canadian Tire Motorsport Park. (Photo by Matthew Manor/NASCAR)

Marc-Antoine Camirand gagne la plus importante course de la saison au CTMP Il se rapproche de plus en plus du titre NASCAR Pinty’s

Tout comme il a su dominer tout au long de la saison 2022, Marc-Antoine Camirand a remporté le WeatherTech 200 au Canadian Tire Motorsport Park (CTMP). Il est presque assuré de remporter le titre 2022de la série NASCAR Pinty’s.

Camirand a devancé Kevin Lacroix de 0,452 seconde. Il se présentera donc au Delaware Speedway avec une avance de 33 points dans la course au titre, lors de la finale du 25 septembre prochain.

« Nous savions en arrivant ici que cette course était la plus importante de la saison pour nous », a déclaré Camirand. « Un bon résultat nous assurait une avance confortable pour la dernière épreuve de la saison. C’est exactement ce qui s’est passé. »

Le nombre maximum de points qu’un pilote peut gagner dans une course est de 48. Avec un nombre inconnu d’inscrits à Delaware, il est possible que Camirand n’ait qu’à prendre le départ de cette course pour décrocher le titre.

Quatre pilotes – Camirand, Lacroix, Alex Tagliani et D.J. Kennington – ont pris le départ de la course de dimanche avec une chance mathématique de remporter le championnat. Une confrontation sérieuse était anticipée entre Camirand et Lacroix pour la victoire au CTMP et les deux pilotes n’ont pas déçu.

Ils se sont échangé la tête de la course dans les premiers tours avant que les neutralisations n’offrent aux équipes la chance d’utiliser différentes stratégies d’arrêts aux puits.

« Au début de la course, j’ai doublé Camirand et passé en première place avant les arrêts aux puits, mais dès que nous avons chaussé le deuxième jeu de pneus, j’ai senti que ce jeu n’était pas aussi bon que le premier », a déclaré Lacroix.

Le duo s’est aligné, côte à côte, pour trois relances dans la seconde moitié de la course, mais Lacroix n’a pas été en mesure de devancer Camirand. Il s’en est approché en entrée du virage 10 au 44e tour, donnant une poussette à la no 96 de Camirand pour la déstabiliser et a ensuite ralenti afin de permettre à ce dernier de reprendre le contrôle de sa voiture.

« Marc-Antoine a été bon, il n’a pas fait d’erreur, il mérite de gagner », a déclaré Lacroix après la course. « On veut toujours gagner, mais dans les circonstances d’aujourd’hui, on accepte la deuxième place », déclarait le pilote philosophe à ses heures.

Habituellement, Lacroix n’hésite pas à utiliser son pare-chocs dans ce dernier virage (le 10) de la piste. Ce qu’il a fait plus tôt en mai pour dépasser Gary Klutt et remporter la victoire lors du week-end de la fête de Reine Victoria. Cette victoire était la sixième de sa carrière au CTMP, un record pour un pilote sur un circuit donné.

« Au final, j’étais plus rapide que Kevin dans les virages 2 et 3, mais il était plus rapide que moi dans les virages 8, 9 et 10 », a déclaré Camirand, qui savait qu’il ne pouvait pas laisser le 74 le suivre pare-chocs à pare-chocs, surtout à l’entrée du virage 10. « J’ai pu m’éloigner suffisamment de lui pour qu’il ne puisse pas me rejoindre à l’entrée du virage 10 ».

Camirand s’est appuyé sur sa voiture rapide et sur une stratégie d’arrêts aux puits efficace pour se mettre en position de gagner.

« Nous avons eu une très bonne stratégie, notamment en prenant du carburant au 11e tour », a déclaré Camirand. « Mon chef d’équipe Robin (McCluskey) a décidé de changer de pneus du côté gauche seulement et c’était le point tournant de la course. Après cela, la voiture était vraiment bonne ».

Gary Klutt, qui a lutté contre Lacroix pour la deuxième place, a terminé troisième. Bien que cela n’ait pas satisfait le pilote autant que la victoire potentielle échappée en mai, le résultat a donné à Klutt son premier podium de la saison et son quatrième en carrière, tous remportés au CTMP.

Louis-Philippe Dumoulin a terminé quatrième devant Treyten Lapcevich. Alex Tagliani, D.J. Kennington, Andrew Ranger, Sam Fellows et J.P. Bergeron ont complété le top-10.