Translations
Translations
Mm2 2641 Hero
Photo by Matthew Manor/NASCAR

Marc-Antoine Camirand domine la course inaugurale à Terre-Neuve-et-Labrador

Un voyage dans l’est du Canada était exactement ce dont Marc-Antoine Camirand avait besoin.

Lors des trois premières manches de la saison 2022 de la série NASCAR Pinty’s, Marc-Antoine Camirand a mené 305 des 559 premiers tours sans obtenir une victoire. Dimanche, Camirand a tenu tête à Treyten Lapcevich lors de deux relances tardives pour remporter la PRO-LINE 225 présentée par QwickWick.

« Cette voiture était géniale, » a déclaré Camirand. « Nous avons mené plusieurs de tours. Ce n’était pas la voiture la plus rapide en qualification, mais cette voiture est excellente sur les longs relais et nous l’avons encore démontré aujourd’hui. »

« Je suis très heureux pour mon équipe. Les motoristes et les constructeurs ont fait un travail impressionnant tout au long de l’hiver. Au final, c’est un travail d’équipe. On gagne en équipe et on perd en équipe, donc je suis très fier de l’équipe Paillé Course//Racing, » ajoutait Marc-Antoine Camirand.

La course de dimanche était la première dans l’histoire de la série NASCAR Pinty’s au Eastbound International Speedway. Les équipes ont transporté leurs voitures par traversier de North Sydney, en Nouvelle-Écosse, vers Argentia, à Terre-Neuve-et-Labrador. La course a eu lieu dans le cadre de la célébration « Come Home 2022 » de la province.

Prévue à l’origine pour samedi, la pluie a repoussé la course au dimanche matin. La confrontation s’est avérée mouvementée de l’agitation du drapeau vert jusqu’au damier.

Brandon Watson a amené le peloton au vert, plongeant en tête depuis la pole en file intérieure au virage 1. Quelques instants plus tard une neutralisation survient alors que Brett Taylor frappe le mur intérieur, donnant lieu à un drapeau rouge dès le début de la course pour la longue réparation du mur. Brett Taylor est sorti de sa voiture par ses propres moyens, mais sa course était terminée.

Cet incident a donné le ton de ce qui s’est avéré être une course de 225 tours mouvementée. Il y a eu 11 neutralisations et deux drapeaux rouges en plus de l’arrêt aux puits prévu à la mi-course, poussant la durée de l’épreuve bien au-delà des deux heures prévues. Le premier drapeau rouge a été agité pour Brett Taylor, tandis que le second a été déployé lorsque Louis-Philippe Dumoulin, champion en titre, a frappé des barils remplis d’eau alors qu’il restait 106 tours à compléter. Un délai pour nettoyer et assécher la piste a été nécessaire.

Au cours de la myriade de relances, Marc-Antoine Camirand s’est positionné de façon constante pour se battre pour la victoire. Le pilote québécois a rapidement progressé depuis sa cinquième place au départ, prenant la deuxième place à Andrew Ranger peu après une reprise au 33e tour et dépassant Brandon Watson pour la première place avec 139 tours à compléter.

Treyten Lapcevich a perdu la deuxième place dans les premiers tours, mais le jeune homme de 18 ans a gardé son calme et a suivi Marc-Antoine Camirand de près pendant la deuxième moitié de la course. Lapcevich a tenu tête à Camirand en file extérieure lors de trois relances tardives. Il a finalement perdu la première place après que Camirand l’ai coincé contre le muret extérieur à la sortie du virage 4.

« L’histoire aurait été différente si Camirand nous avait laissé une place à cet endroit », a déclaré Treyten Lapcevich. « Trois relances de suite, je l’ai presque eu à l’extérieur et il m’a envoyé dans le mur sur la première ligne droite. Rien à faire, c’est joué et j’ai perdu. »

DJ Kennington a remonté le peloton jusqu’à une troisième place bien méritée, après avoir heurté le mur et crevé le pneu avant gauche au 11e tour.

« Il n’y a qu’une seule chose à faire, c’est de me blâmer », a-t-il dit. « J’ai heurté le mur sur la ligne droite arrière et je l’ai tassé moi-même. Juste une erreur de débutant, je suppose. Mais on s’est bien défendu avec la Dodge Castrol Edge. C’était vraiment bien. »

Le départ de Brandon Watson l’a mené au final à une quatrième place. Gary Klutt a démontré un bon rythme, mais a dû se satisfaire de la cinquième place après avoir lutté pour progresser sans succès tout au long de la course.

Dexter Stacey est arrivé sixième juste devant Kevin Lacroix. La journée a été médiocre pour Lacroix, pilote de St-Eustache, Québec, qui a entamé le week-end à égalité avec Alex Tagliani à la tête du championnat. Tagliani a souffert de problèmes mécaniques à la mi-course, ce qui l’a relégué au 15e rang au final.

Raphaël Lessard, J.P. Bergeron et Mark Dilley ont complété le top-10. Sur les 22 voitures engagées, 17 ont atteint le drapeau à damier, dont 13 ont terminé sur le tour du meneur. Parmi les abandons, on retrouve Ranger, qui a mené la course au début, mais qui s’est arrêté après 42 tours en raison de problèmes de moteur. Il s’est classé 20e.

La PRO-LINE 225 présentée par QwickWick sera diffusée sur TSN. L’heure et la date exactes n’ont pas encore été déterminées.

La prochaine étape pour la série NASCAR Pinty’s sera un retour dans les rues de Toronto, à Exhibition Place, le vendredi 15 juillet. La dernière fois que la série a visité le circuit de rue de la ville était en 2019 lorsque Alex Tagliani avait revendiqué la victoire avec après avoir lutté avec Marc-Antoine Camirand, son équipier à l’époque.