Skip to content
Translations
Translations
The triple-header at Delaware Speedway saw sparks fly and tempers flare as the NASCAR Pinty's Series crowned the 2021 champion. (Photo by Matthew Manor/NASCAR)

QUICK LOOK BACK : Les esprits s’échauffent lors de la finale de la saison 2021

La saison 2021 de la série NASCAR Pinty’s s’est terminée en apothéose au Delaware Speedway le week-end dernier, alors qu’en plus de confirmer le championnat de Louis-Philippe Dumoulin, l’action intense qui a marqué les trois courses a provoqué des étincelles et de l’action physique sur- comme hors-piste.

La Canadian Tire 125 n’était qu’un avant-goût de ce qui allait se passer. Cette épreuve tenue le vendredi soir a vu D.J. Kennington et Treyten Lapcevich en débattre coude à coude pendant les 125 tours de la course.

Lors d’une relance à cinq tours de l’arrivée, avec Treyten Lapcevich en tête, de nombreux amateurs ont cru qu’ils allaient assister à la première victoire de la recrue en série NASCAR Pinty’s. Mais, dans la plus pure tradition du sport automobile : “ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini”.

Dans les deux derniers virages, D.J. Kennington a appliqué une poussette classique NASCAR au jeune pilote en route pour la victoire, un ‘Bump-and-Run’, poussant Treyten  Lapcevich vers l’extérieur de la piste et ouvrant, contre sa volonté, un chemin vers la victoire pour D.J. Kennington.

Après la course, Treyten  Lapcevich a exprimé à haute voix son mécontentement à propos de la manœuvre de D.J. Kennington : un débat animé a eu lieu devant le podium.

« Il est évident que ma voiture n°20 était plus rapide que la no17 de Kennington. J’ai doublé D.J. proprement et j’ai évité de lui toucher à la dernière relance, » a expliqué Lapcevich. « Je croyais alors avoir la situation bien en main. Mais il s’est rapproché de moi et il m’a tout simplement poussé hors-piste dans le dernier virage. Je l’avais bien battu et c’est dommage qu’il n’ait pas pu me rendre en retour le respect que je lui avais manifesté, » ajoutait le jeune pilote prometteur.

Pour sa part, D.J. Kennington a déclaré qu’il « n’aime pas faire ça, mais que Treyten  Lapcevich avait laissé une ouverture en file intérieure. J’ai pu me glisser sous lui même s’il esseyait de protéger sa position en file intérieure. J’y étais déjà engagé et nous nous sommes touchés. Il a alors fait un travers et j’ai pu le doubler et gagner la course, » a expliqué D.J. Kennington.

Les esprits se sont certainement échauffés après la première course et de nombreux amateurs attendaient avec impatience de voir comment se dérouleraient les deux courses du dimanche au Delaware Speedway.

RÉSULTATS DU CANADIAN TIRE 125

Lors de la QwickWick 125, les voitures n°20 et n°17 occupaient la première ligne sur la grille comme pour le Canadian Tire 125 de vendredi soir. Treyen Lapcevich avait établi un nouveau record de piste à 19,090 sec. plus tôt en journée et accapara la tête de l’épreuve pour les 80 premiers tours.

Lors d’une relance, le nouveau champion local en série APC 2021, Brandon Watson, dépasse le meneur alors que Treyten  Lapcevich éprouve des difficultés et perd des positions au fil des tours.

Une neutralisation interrompt ensuite la course, après que Treyten  Lapcevich eut embouti son coéquipier Alex Tagliani qui luttait alors pour rester en tête au championnat.

D.J. Kennington remporte la course, sa deuxième victoire du week-end sur sa piste locale, portant à 23 le nombre de ses victoires en carrière.

« Ils étaient tous un peu meilleurs que nous, » a déclaré D.J. Kennington. « C’est un week-end réussi jusqu’à présent et mon équipe de course est la meilleure qui soit dans la série. »

RÉSULTATS DU QWICKWICK 125

La bataille pour le championnat se réduisait maintenant à une seule course, le Pinty’s Fall Brawl. Louis-Philippe Dumoulin avait repris la tête du classement des pilotes après que la n°18 ait terminé 14e et 18e dans les deux premières épreuves du week-end, loin derrière la n° 47 de Louis-Philippe Dumoulin.

Malgré un accident dans la 125 QwickWick, Treyten Lapcevich a encore une fois obtenu la pole et a mené 123 des 150 tours, jusqu’à ce qu’il fasse un tête-à-queue en essayant d’éviter un incident dans les virages 1 et 2. À la relance, le jeune pilote percute le mur intérieur dans le virage 1, puis rebondit en piste, frappe plusieurs voitures et est forcé à l’abandon.

Kevin Lacroix et Andrew Ranger se retrouvent alors en première ligne pour la relance avec quatre tours à faire. La relance de Kevin Lacroix permet alors à Andrew Ranger de prendre la tête de la course et de remporter sa deuxième victoire de la saison.

« Je suis parti deuxième et plusieurs incidents peuvent arriver sur une relance en fin de course, qui déterminent souvent le vainqueur et j’étais assez nerveux, » a déclaré Ranger. « J’ai pu sortir assez bien du quatrième virage, juste sur le pare-chocs de Kevin. Il ensuite commit une petite erreur dans les virages 1 et 2 et j’ai pu le dépasser dans le dernier tour et gagner. »

Cette victoire a propulsé la Dodge n°51 d’Andrew Ranger à la deuxième place du classement du championnat, à huit points de Louis-Philippe Dumoulin.

RÉSULTATS DU PINTY’S FALL BRAWL

 

Louis-Philippe Dumoulin Champion – son troisième titre Pinty’s !

Louis-Philippe Dumoulin (avec trois titres) rejoint Andrew Ranger (trois titres) et Scott Steckly (quatre titres) comme troisième pilote ayant remporté au moins trois championnats dans la série NASCAR Pinty’s. Au cours de la saison 2021, la Dodge WeatherTech Canada / Groupe Bellemare no 47 a occupé la tête du classement après sa victoire au Canadian Tire Motorsport Park.

Les trois bons résultats à Delaware ont permis à Louis-Philippe Dumoulin de remporter le titre, toutefois, ce n’était pas sans les menaces de D.J. Kennington et Andrew Ranger à la fin et encore mathématiquement dans le coup.

« Chaque championnat est différent et ils sont tous importants, mais celui-ci signifie beaucoup pour nous, » a déclaré Dumoulin. « L’équipe a travaillé très fort à l’atelier Dumoulin Compétition pour construire une nouvelle voiture pour pistes ovales l’hiver dernier, en plus de s’adapter aux mesures dues à la COVID qui ont compliqué la vie de tout le monde. »

« Nous ne nous y attendions pas vraiment lorsque nous avons commencé à courir en NASCAR Pinty’s, » a-t-il poursuivi. « Nous faisions de notre mieux, pour apprendre à piloter efficacement sur les tracés ovales et autres subtilités. Mais nous voilà ! Trois fois champions. La sensation est exceptionnelle. »

 

2021 RÉSULTATS DU CHAMPIONNAT PINTY’S 2021

 

Les aspirations d’Alex Tagliani pour le championnat tournent au pire

Avant les épreuves du championnat au Delaware, Alex Tagliani menait la course au titre avec une avance de 11 points sur Louis-Philippe Dumoulin.

Mais la malchance s’est invitée et la Chevrolet n°18 a vu ses espoirs tourner au vinaigre course après course.

« Nous avons joué de malchance, c’était une grande opportunité manquée, » a expliqué Tagliani. « Cela n’a pas été un grand week-end, nous n’avions pas le rythme assez rapide dans la première course et dans les autres courses, nous avons été mêlés à de nombreux incidents. Ce n’est pas notre faute et c’est ce qui est frustrant. Je suppose que ce championnat n’était pas dans les cartes pour nous. »

« Nous allons analyser les faits afin de mieux comprendre ce qui est arrivé. Avec plus de vitesse dès le vendredi, nous n’aurions pas été impliqués dans de tels incidents multiples. On tourne la page et on se prépare pour 2022, » a-t-il ajouté.

 

Treyten Lapcevich recrue de l’année 2021

Malgré avoir raté de peu sa première victoire en série Pinty’s, le jeune pilote a tout de même délivré des performances dominantes tout au long de la saison.

« Je suis vraiment fier de l’équipe QwickWick RGC Sports n°20, » a déclaré Treyten Lapcevich. « Nous avons eu une bonne saison recrue ; nous étions vraiment rapides à peu près partout. J’aurais aimé bénéficier d’un peu plus de chance et obtenir ma première victoire. »

Au total, Treyten Lapcevich a remporté quatre poles, cinq top-5, sept top-10 et mené 309 tours en course.